Mot de la Ligue d’Entraide islamique (LEI)

La fête du sacrifice approche à grands pas. Un moment de joie à partager en famille mais aussi avec l’ensemble de la communauté. Moment de bien-être et de partage, ce jour nous rappelle notre devoir de bonté et de bienveillance envers notre prochain, de conciliation ou de réconciliation.



Le dialogue, un besoin pour l’être sociable qu’est l’homme.

L’Aid-al-Kabir coïncide avec la semaine du Dialogue, organisée par Le Foyer asbl. Deux événements conjointement liés par une même lueur, celle de la volonté de tendre la main vers l’autre. En effet, la fête du sacrifice symbolise le don de soi, l’effort et le partage. Par cette occasion, la Ligue d’Entraide islamique tient à réitérer son intime conviction en la nécessité et le devoir du dialogue. Il ne s’agit pas de s’entendre, mais de s’écouter et de se comprendre. Un dialogue ô combien vital à l’heure actuelle, à l’heure où tous les chemins se croisent et s’entremêlent.

Nous ne trouverons de meilleur exemple qu’en la personne du prophète (paix et salut sur lui). Son seul et unique but était de créer une cohésion et une unité au sein de la communauté. Sage orateur, il a su trouver les mots afin de rapprocher les musulmans, de les guider vers la voie que Dieu a choisie. C’est surtout à force de bienveillance et d’égard qu’il portait en autrui que le message a pu toucher les cœurs. La portée de son message fut à la hauteur du respect qu’il témoignait envers tout un chacun, quelle que soit son origine, ses convictions ou son rang dans la société.

D’ailleurs, Dieu, Exalté soit-Il, ne nous rappelle-t-Il guère dans le Noble Coran que la différence est une richesse et un bienfait pour l’humanité et non un facteur de dissension et d’animosité :



وَمِنْ آيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافُ أَلْسِنَتِكُمْ وَأَلْوَانِكُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَاتٍ لِّلْعَالِمِينَ

Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la variété de vos idiomes et de vos couleurs. Il y a en cela des preuves pour les savants.

Sourate 30 : Les Romains, verset 22

Dieu nous incite à aller vers l’autre, mais avant tout à le respecter dans sa différence et à l’écouter. Si aujourd’hui le dialogue est fort présent sur l’arène sociale et politique, il subsiste néanmoins des carences en termes d’action concrète. En effet, les beaux discours ne suffisent pas. Cette volonté d’entraide qui nous anime tous doit pouvoir se transformer en faits et s’inscrire dans la continuité.